Quelle a été la contribution de la politique budgétaire à la croissance (...)

Download

RESUME

Dans la théorie économique, divers arguments ont été avancés concernant l’efficacité de la politique budgétaire dans une optique de stabilisation conjoncturelle. Certains auteurs suggèrent que les décisions d’un gouvernement en matière d’imposition et de dépenses peuvent modifier et même affecter l’économie toute entière. D’autres postulent, que l’économie est toujours dans une situation d’équilibre global et donc la politique budgétaire serait inutile voire nuisible pour l’économie. Cette présente étude tente d’apprécier la nature de la relation entre la politique budgétaire et la croissance économique au Sénégal. Cette relation est supposée non linéaire et aboutit à une méthode robuste de détermination de seuils optimums du déficit budgétaire et de ses financements extérieur et intérieur à partir desquels la croissance réagit différemment à la politique budgétaire. Ces seuils optimums sont respectivement de 1%, 2,5% et -1,5%. Enfin, l’étude évalue l’impact de la politique budgétaire sur la croissance conditionnel à l’évolution du stock de la dette publique. Il apparait que la politique budgétaire est de nature keynésienne lorsque l’endettement extérieur est inférieur à 69 % du PIB. Ce qui n’est pas le cas lorsque l’endettement est supérieur à ce seuil.

Mots Clés : Politique budgétaire, effets de seuil, déficit, croissance économique, financement

Classification JEL : H3, H6, O4

Download