Construction d’un indicateur synthétique du climat des affaires pour le (...)

La Direction de la Prévision et des Etudes Economiques (DPEE) mène depuis 2007 une enquête mensuelle d’opinion sur la conjoncture économique auprès des chefs d’entreprises. Cette enquête a pour objectif d’appréhender rapidement et simplement les évolutions récentes et attendues de l’activité économique. Toutefois, compte tenu de la quantité d’informations collectées, il convient de la résumer en une variable unique afin de faciliter l’interprétation. Ainsi, la DPEE a élaboré un indicateur synthétique du climat des affaires (ISCA) en vue d’améliorer le diagnostic conjoncturel. L’indice trimestriel est publié, au plus tard, quarante cinq (45) jours après la fin du trimestre. L’indicateur s’interprétera comme une mesure du climat des affaires tel que perçu par les chefs d’entreprises. Il est obtenu sur la base des soldes d’opinion issus de l’enquête mensuelle de conjoncture à travers un échantillon représentatif d’entreprises. Les secteurs couverts par l’enquête sont l’industrie, les bâtiments et travaux publics, les services et le commerce. Le calcul de l’ISCA prend en compte les poids de ces différents secteurs de l’économie, d’une part, et les poids des entreprises dans leurs secteurs d’activité, d’autre part. Enfin, l’indicateur (centré-réduit) est normalisé de manière à avoir une moyenne de 100 et un écart type de 10. Ainsi, si sa valeur est supérieure à 100 alors le climat des affaires serait favorable car supérieur à sa moyenne de long terme. Dans le cas contraire (indicateur < 100), le climat des affaires serait défavorable. En somme, plus la valeur de l’ISCA est élevée, plus les jugements sont favorables sur le climat des affaires.

Newsletter